Atelier de formation

Penser l’Inter-TEPOS dans les territoires alpins ? Interactions métropoles et territoires voisins dans le domaine énergétique

Région Auvergne Rhône-Alpes
Du 06/09/2016 au 31/03/2017

crédits : Barrage de Roselend par will_cyclist (CC BY-NC 2.0) via Flickr

Problématique générale

De nombreux territoires de la région Auvergne Rhône-Alpes s’engagent dans une démarche TEPOS, spécifiant qu’à l’horizon 2050, ils consommeront moins d’énergie qu’ils n’en produiront, à partir de ressources renouvelables et locales. Certains de ces territoires sont des intercommunalités rurales, d’autres sont de grandes agglomérations ou des métropoles (St Etienne Métropole – Grenoble Alpes Métropole).

Si les territoires ruraux relativement peu peuplés peuvent assez aisément dessiner une trajectoire permettant d’atteindre l’objectif TEPOS en 2050, voire en 2030, l’équation est beaucoup plus difficile à résoudre pour les agglomérations et les métropoles. De facto, pour atteindre l’objectif TEPOS, ces grands espaces urbains doivent s’allier aux territoires voisins.

Dès lors, il convient de réfléchir au contenu des échanges qui s’établissent entre grandes agglomérations / métropoles et leur hinterland pour veiller à ce que ces échanges :

  • Servent efficacement la construction des trajectoires TEPOS des espaces urbains concernés sans pour autant affaiblir la capacité des territoires voisins à tenir eux aussi une telle trajectoire ;

  • Dépassent le seul achat de ressources énergétiques en proposant un contenu de l’échange qui contribue à renforcer l’égalité ou l’équité entre ces territoires.

C’est à ces deux conditions que l’échange agglomération / territoires voisins sera effectivement un exercice gagnant.

Cet « idéal » n’est pas facile à atteindre car l’échange se construit au départ entre partenaires très inégaux :

  • Les agglomérations sont plus riches que les EPCI les entourant et sont dotées de services plus fournis et en capacité de négocier, de monter des projets, de capter des financements…

  • Les territoires voisins peuvent avoir à gérer des contraintes générées par cette proximité : déplacements pendulaires, désertion des petits commerces, exode des acteurs économiques partant s’implanter dans l’agglomération…

La recherche-action proposée vise à préciser ce que peuvent être les termes de cet échange et à définir comment ces échanges peuvent être mesurés et évalués. Pour la mettre en œuvre, deux démarches parallèles sont mises en œuvre :

  • Un atelier d’étudiants de master visant à proposer une observation des relations entre territoires dans le champ énergétique.

  • Un séminaire scientifique  permettra de mobiliser des chercheurs sur la problématique de l’inter territorialité dans le champ énergétique. Il prendra appui sur les réflexions théoriques mais aussi sur les pratiques développées sur le terrain, à partir des observations issues de l’atelier précité. Il sera coordonné par Pierre Antoine Landel et Gilles Debizet, enseignants chercheurs à l’Université Grenoble Alpes – UMR PACTE.

Le LabEx ITEM facilite en 2016-2017 l’organisation et l’animation de l’atelier pédagogique des Master 1 et 2 IDT (Ingénierie du Développement Territorial et de la Transition de l’Institut de Géographie Alpine).

L’organisation du séminaire scientifique fera l’objet d’un partenariat avec le bureau d’études Transitions (chargé de l’animation des territoires TEPOS en Rhône-Alpes), l’ADEME, la Région Auvergne Rhône-Alpes.

Mise en place d’un atelier d’étudiants

Le Master IDT vise à doter les étudiants de concepts, méthodes et outils afin d’élaborer des stratégies de développement ; d’animer des projets territoriaux ; d’anticiper les changements à venir; de maitriser la géomatique au service de la gestion des territoires.

L’atelier est un exercice pédagogique mettant les étudiants en situation professionnelle. Il repose sur une commande proposée par un organisme en concertation avec l'équipe pédagogique;  sous le contrôle du commanditaire et de deux enseignants, les étudiants assurent directement  l’élaboration de la méthodologie, sa mise en œuvre ainsi que la production et la valorisation des livrables.

Dans le cas présent, l’atelier Inter TEPOS sera élaboré en lien étroit avec le bureau d’études Transitions, en partenariat avec l’ADEME et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Il aura pour objectifs :

  • de participer à des analyses bibliographiques ;

  • d’identifier des démarches mettant en œuvre des relations agglomération- territoires ruraux en matière énergétiques, dans différents territoires de la région Auvergne Rhône-Alpes, de réaliser une série d’enquêtes par entretiens et d’analyser les résultats ;

  • de Concevoir et réaliser un guide de synthèse, incluant des exemples de méthodologie des relations « Inter TEPOS »

  • de participer à la mise en place et l’organisation d’un séminaire scientifique, mobilisant des chercheurs travaillant sur ces questions ;

Dans le cas présent, plusieurs terrains d’étude ont d’ores et déjà été identifiés :

  • Grenoble-Alpes Métropole et le PNR du Vercors 

  • Agglomérations de Chambéry et d’Annecy et PNR des Bauges 

  • Communauté d’agglomération du Pays Voironnais et PNR de la Chartreuse 

  • St-Etienne Métropole et le PNR du Pilat 

Ancrage dans le projet LabEx ITEM

Le projet s’inscrit dans la thématique scientifique : Recompositions territoriale et mutations du rapport périphérie/métropolisation,il est ainsi mis en relation avec le projet Telimep : Territoires, liminalités et Métropolisation, dirigé par Stéphane GAL et Romain LAJARGE, auquel participe Pierre-Antoine LANDEL, porteur du présent projet.  Les résultats de la démarche seront intégrés dans les recherche en cours

Soumis par admin le mar, 06/09/2016 - 17:07

Membres partenaires

Landel Pierre-Antoine

Responsable pédagogique

En savoir plus